À l’attention de tous, les indépendants, créateurs, clients et autres lecteurs qui ont vu de la lumière par ici, j’espère que vous allez bien malgré les événements chaotiques actuels et surtout que votre santé et celles de vos proches est bonne également. Nous vivons un événement tragique, je me suis dis que de montrer un peu de soutien moral dès le départ serait appréciable et de partager mes idées pour passer le confinement, mais aussi la crise économique, de manière utile et positive.

Déjà, comment appréhender cette période difficile ?

Pour commencer, pour ce qui liront ce post pendant cette crise sanitaire du covid, rappelez-vous que le travail n’est absolument pas une priorité sur la santé. C’est dans ses moments là que l’ont revoit bien ses priorités, il faut aussi le voir comme une opportunité de ralentir pour apprécier le moment présent et de se connecter à ce qui compte vraiment ou de vos proches.

Vous qui êtes sûrement indépendant comme moi, les risques financiers seront bien évidemment importants et immédiat. Donc un peu de solidarité peut être de bon ton, c’est pour cela que je me permet de vous souhaiter tout le courage possible dans cette période de crise qui sera à mon avis difficile mais pas insurmontable. En attendant mettez à profit un temps perdu d’un côté mais pour l’optimiser de l’autre, car cela peut être une bonne opportunité d’évolution ou de recommencement !

Corona virus quarantaine

A l’heure où j’écris le confinement est là, il faut dire que de mon côté cela fait au moins 16 ans que je connais la blague haha ! En bonne introvertie que je suis et « freelance paumée volontaire à la campagne parmi les champs de blé », il arrive que je ne sorte pas de chez moi pendant deux semaines facile, cela ne change donc pas trop de mon quotidien.

Mais… avant j’habitais à Paris dans un minuscule 25 m2, je sais que ça peut être l’enfer, je compatis, j’ai même vécue la canicule de 2003 enfermée dans le noir, en m’immergeant dans la baignoire froide toutes les 30 min, et sans même travailler ni jouer sur WoW de peur de surchauffe des ordi, l’Horreur… Mais là actuellement voyons aussi juste un petit point positif, au moins la température est plus modeste, soit il fait enfin beau c’est rageant en plein mois de mars, mais cela aurait été encore plus dramatique sur le moral d’avoir un temps pourrit ou des températures infernales…

Dans l’immédiat, je pense que pour tous il sera important de ne pas paniquer, de rester bienveillant et plutôt de mettre à profit ce ralentissement pour de réaliser des tâches qui étaient souvent remis à plus tard ou carrément oubliés ou tout simplement revoir vos priorités et tout simplement se reconnecter. Je vous ai donc fais deux petites listes de quelques idées perso et pro.

01.

Idées au niveau personnel pour passer le confinement :

  1. Faire une introspection de vos peurs. Un bon moment pour faire une introspection de vos angoisses, si elle sont là c’est une bonne opportunité de creuser et d’avancer. Un petit exercice fonctionne bien chez moi : dites-vous à chaque pensée de peur « Mais pourquoi j’ai cette peur ? » Et à chaque réponse un mot arrive, « et pourquoi en avoir peur », ainsi de suite. Vous allez trouver des réponses et plus votre pensée sera consciente sur cette peur, plus votre angoisse inconsciente sera améliorée. La peur sera moins importante voir disparaîtra. Et surtout prenez vos distances avec la TV et les réseaux, juste 1 ou 2 check de l’actualité par jour maximum en ce moment.
  2. Se coocooner, profiter du temps pour vous retrouver enfin. Faire un bon bain, une séance de méditation, une session de sport à la maison. Ne vous oubliez surtout pas, réservez une plage rien qu’à vous ! Même si vous avez des enfants à vous occuper, organisez votre journée en plages horaires, boulot/école le matin en activités séparées, puis l’apm activités en commun. Si vous êtes notamment à deux, plus simple, organisez dans votre planning une journée sur deux, chacun son tour pour l’éducation des petits. Le fait de vous organiser des plages horaires et de vous isoler dans une pièce seul où personne ne rentre, la chambre par exemple, cela vous fera profiter d’un moment pour vous ressourcer.
  3. Rapprochez-vous (émotionnellement) de vos proches, et pour ceux qui sont loin contactez-les par téléphone, par email. Appelez vos ainés qui en auront cruellement besoin. Découvrez carrément le plaisir de correspondre avec eux par écrit (en prenant des précautions sanitaires) ou mieux avec un email ça c’est safe, les anciens aimeront clairement retrouver une attention oubliée de leur temps.
  4. Prenez du temps pour jouer avec votre famille et aussi vos amis qui seront avec vous dans votre habitat. Une bonne partie de jeu de plateau, de cartes ou jeu de rôle en famille ! Le jeu fait fuir la peur et l’ennui. N’oubliez pas non plus vos petits compagnons poilus, nous avec 3 chats on ne s’ennuie carrément pas.
  5. Lisez enfin un bon livre en pleine journée… Je vous conseille au passage Eckhart Tolle « Le pouvoir du moment présent » que j’ai découvert cet hiver et qui vous aidera pour sure maintenant !
  6. Faites une bonne playlist, écouter de la bonne musique et danser, seule ou en famille ! Ou revisitez vos classiques de movies et séries TV… Bizarrement moi j’ai eu envie de me ressortir mon coffret Dexter :p
  7. Si vous avez des passions créatives, c’est le moment ! L’écriture, la calligraphie, la peinture, le dessin, le DIY, enjoy… Suivez des artistes sur les réseaux beaucoup partage des illustrations à colorier ;)
  8. Cuisinez de bons plats en mode familiale économique pour la semaine qui prend 3 fois rien.
  9. Jardinez si vous avez cette chance comme moi, si vous avez un jardin vous n’êtes carrément pas au chômage, le potager est en plein démarrage ! Ou si vous avez juste des plantes vertes, bichonnez-les (sans trop les arroser hein) !
  10. Occupez vous de votre home sweet home ! Rangez/nettoyez d’autant plus qu’en ce moment. Vive le ménage de printemps, désinfectez votre maison. Triez votre dressing en mode #konmari… Pour les beautyaddict, lavez vos milliards de pinceaux Makeup :D Faites également des réparations et des travaux à la maison. Faites des petites réparations avec des matériaux et outils que vous possédez déjà… Si comme nous vous avez une maison/fermette ancienne vous comprendrez, nous avons des murs de chaud à faire et le matériel en stock pour des mois…

02.

Idées pour entrepreneur(e)s pour passer la crise et vos chutes de commande :

  1. Faites vos demandes aides de cette crise. Ou autre paperasse administrative. Note : n’hésitez pas à passer sur ma page Facebook, je relaie les informations professionnelles quand j’en ai.
  2. Prenez des news de votre réseau, écrivez un message de soutien à vos clients, prestataires, partenaires… Car des échanges sains et humains dans ce genre de crise sont primordiales. Et pensez à payer vos dernières factures vos fournisseurs et partenaires. Moi c’est fait.
  3. Formez-vous, vous avez sûrement un livre de développement qui traine ou l’envie d’apprendre une langue. Faites des formations en ligne. Elargissez vos champs de vos connaissances. J’ai personnellement toujours deux à finir sur le perfectionnement SEO et le blogging. Ou profitez de votre temps pour vous perfectionner sur des logiciels, il est souvent rare que l’on prenne du temps pour se former quand on a un carnet de commande bien rempli, là c’est l’occasion.
  4. Occupez-vous de votre site (je sais de quoi je parle hum hum…). Vous avez un portfolio ou des pages de services à mettre à jour ? voilà enfin du temps… Un blog ou un instagram à enrichir ? Rédigez vos articles et préparez vos posts instagram à l’avance en prenant compte du climat actuel.
  5. Créer ! Faites carrément des chalenges créatifs, prenez un plaisir à faire un dessin design citation par jour par exemple. Une bonne façon de transformer votre marketing réseaux qui n’a plus trop ça place en ce moment, par un partage de message créatif positif.
  6. Décidez-vous pour reprendre des projets de produit passif à vendre. Vous avez sûrement eu des idées qui doivent trainer au fond d’un tiroir, une formation à proposer, un ebook à créer… ? Et bien c’est justement la bonne période pour tester la vente de produit passif sur votre site internet. Cela demande généralement peu de cout à part votre temps à y consacrer ou la mise en place de votre espace d’eshop.
  7. Faites une maintenance informatique ! Nettoyage, sous mac Onyx et Ccleaner sont tes amis.
  8. Archivez ! Mettez de l’ordre dans vos stockage de projets et emails professionnels. Cela fera souffler vos serveurs et clouds. Finit les projets réalisés de plus de 2 ans sur votre serveur de production ou Cloud. On archive et on sauvegarde sur disque indépendant ou DVD (si vous êtes comme moi de l’ancienne école), ça fait des économies d’énergie !
  9. Trier votre médiathèque et photothèque. Pour les designers et créateur de contenu, ranger vos photos par shooting, par centre d’intérêt et/ou avec des mots-clés sur Bridge, ça vous aidera considérablement lors de vos recherches. Personnellement j’ai un serveur de 6 To à trier… j’en ai pour la fin de l’année, voir vers l’infini et au-delà…
  10. Faites un point à court et sur le long terme sur votre activité. Faites comme si tout était encore possible, réfléchissez aussi à plusieurs scénarios en cas de crise longue. Chercher vos atouts, cibler vos actions. Anticiper et préparez-vous (mentalement) tant que vous pouvez. Prenez cette période comme une opportunité de grandir ou de recommencer mieux. L’échec n’existe pas. Ou si vous décider de vous mettre volontairement à mi-temps ou de changer radicalement pour apprécier votre vie, ça aussi c’est une bonne chose. Reconnectez-vous, la réponse est là en ce moment. Pour finir, je vous conseille au passage ce live de David Laroche bien pertinent :

 

 

 

——————

Avant de partir pour ceux que ça intéresse, quelques news de mon côté après un passage de santé bizarre vendredi 13 mars (fièvre, fatigue énorme, mal de crane). Un bon repos du vendredi apm et le samedi, j’allais mieux. Dans le doute je n’ai pas bougé, interdiction ou pas que je l’ai ou que je ne l’ai pas. #Restezchezvousbordel… Je me soigne comme à mon habitude en phytothérapie et aromathérapie #LoveRavintsara. Mon état bizarre a passé assez rapidement en un weekend, mais je me sens encore à la limite du fébrile. Cela ne m’a pas empêché d’aller passer du temps dans mon jardin hier, il faisait beau, nous avons moult boulot au potager qui redémarre et pour ma santé mentale c’était important. 


Aujourd’hui de retour à mon poste, après avoir subit comme tout le monde le flux d’informations sur les réseaux le weekend, j’ai arrêté tout ça net, j’ai contacté mes clients et prestataires de projets en cours pour faire le point car les événements exceptionnels le demandent et parce que aussi je m’inquiétais pour eux. Tout le monde va bien, super, mais l’inquiétude de l’avenir est bien évidement là. Personne ne sait où cela nous amènera au niveau business, mais ce qui est certain c’est que ça va être dure.

En toute transparence au niveau de mon carnet de commande, dans l’immédiat, certains projets de mars/avril sont maintenus, d’autres reportés ce n’est pas grave moi aussi lever le pied me plait mieux. Ensuite tout ce qui touche à la communication marketing produits, les gèles sont en cours, jusqu’à nouvelle ordre (ce qui est la meilleure chose à faire si vous êtes dans l’ecommerce, car punaise les pubs qu’on voit en ce moment, ça énerve sérieusement). Je suis donc bien chargée encore pour 2 à 4 semaines ensuite, le flou artistique est bien là. 

Mais je ne panique pas, j’ai déjà connue des crises dont celle de 2008. Les freelances sont toujours très touchés en cas de crise financière, surtout dans le domaine de l’artisanat et de la création. J’en ai vu d’autres et je ne vie pas seule, j’ai mon pirate avec moi qui lui est encore pour l’instant salarié. Nous sommes propriétaires à la campagne depuis 10 ans où nous nous efforçons depuis d’apprendre à cultiver notre petit potager. A l’origine quand on s’est lancé à notre trentaine, c’était ça notre plan de retraite…

Il sera important de comprendre que maintenant cela va être une crise sans précédent. De mon côté, cette crainte de la future crise économique faisait partie de mon quotidien, mais elle est devenue moins importante au fil du temps qu’elle approchait. On y est. Mon deuil est donc presque déjà fait, ce n’est donc pas une surprise. Je reste tout de même positive, car je sais que survirais encore. Je sais de quoi je suis capable, j’ai de la ressource, je suis autodidacte, une battante (sans me lancer des fleurs), donc je ne m’en fais pas !

Je sais aussi que je pourrais compter sur d’autres personnes qui veulent aussi évoluer ce monde. Et à court terme même si mon carnet de bal devenait vide, j’ai d’autres projets pour danser, j’ai aussi mes blogs à continuer ou à lancer, des connaissances à partager ou aussi à parfaire. Et au mieux je finirai par proposer des tutos et former les autres à « comment cultiver ses propres légumes » ! Un très bon plan B qui permet concrètement de se nourrir… Bref l’évolution, même douloureuse ne me fait pas peur, car il en sort toujours de bonnes choses.

——————

 

Donc voilà je sais pas vous, mais moi j’ai de quoi faire et entre le perso et le pro. Tant que j’ai le net j’ai quoi passer deux vies en confinement et non je ne vais pas passer ma vie devant Netflix ou… en tâche de fond par solidarité avec les salariés en chômage partiel :p Taratata, non je plaisante, je préfère largement mon potager :p
Dans tous les cas, prenez soin de vous et de vos proches. Soyez raisonnables, ne sortez pas de chez vous, informez vous mais pas trop. Et surtout restez positif et bienveillant !

Crise quarantaine 2020